La start-up toulousaine Sigfox, premier fournisseur mondial de connectivité pour l’Internet des objets (IoT) et Telefónica, l’un des plus gros opérateurs de télécommunication au monde avec 322 millions de clients dans 21 pays, ont signé un accord global pour intégrer la connectivité à basse consommation de Sigfox à la plateforme infogérée de connectivité de l’opérateur.

L’accord n’est pas exclusif, et Telefónica continuera d’offrir des connectivités cellulaires, comme NarrowBand IoT (NB-IoT).

Les technologies sont complémentaires. La technologie propriétaire de Sigfox UNB utilise une bande du spectre des radiofréquences non réglementée, avec une consommation minimale d’énergie pour des communications de petites quantités de données sur de longues distances.

La technologie NB-IOT utilise les fréquences réglementées de la 4G, avec des débits théoriques bien supérieurs, de 20 à 250 kbps, et une consommation énergétique plus élevée, bien que relativement modeste.

L’inclusion des technologies cellulaires et Sigfox dans un même appareil permet d’offrir plus de sécurité et de fiabilité, ainsi que l’antibrouillage.

L’accord prévoit également l’intégration du cloud Sigfox à la plateforme infogérée de de connectivité de Telefónica, ce qui permettra à l’opérateur d’offrir des solutions de bout en bout, de l’appareil à la collecte de données et leur gestion.

Cet accord permet à Sigfox de mieux se défendre contre son concurrent direct sur le marché LPWAN (Low power wide area network): LoRa Alliance, qui compte 34 opérateurs télécoms, utilisant également une bande du spectre des radiofréquences non réglementée.