Le 7 mars dernier, Xavier Niel promettait une « nouveauté qui ne plairait pas à ses concurrents. »

Elle est dévoilée aujourd’hui par communiqué de presse.

Si le prix de son forfait mobile ne change pas, à 19,99 € par mois (15,99 € pour les abonnés Freebox), les conditions d’itinérances (appels téléphoniques, SMS et MMS illimités, Internet mobile) sont améliorées.

Jusqu’ici, l’itinérance était limitée à 35 jours par an, 3 gigaoctets de données par mois et des communications entre la France et un autre pays.

Désormais, l’itinérance est disponible gratuitement toute l’année, entre n’importe lequel des pays inclus dans le forfait (Europe, États-Unis, Canada, Israël, Australie, Afrique du Sud et Nouvelle-Zélande), et les transferts de données pour l’Internet mobile montent à 5 gigaoctets par mois.

Avec cette nouvelle offre, Free Mobile continue d’offrir l’itinérance la plus généreuse des opérateurs mobiles français, en anticipant la réglementation européenne (itinérance gratuite en Europe dès le 15 juin 2017).

Elle rassure toutefois les compétiteurs, car la cible visée est restreinte, et parce que Free Mobile ne relance pas la guerre des prix.