L’entreprise non cotée Dell Technologies a publié ses résultats financiers pour le premier trimestre de son exercice fiscal 2018, se terminant au 5 mai 2017.

Il s’agit du premier trimestre du nouveau groupe, issu de la fusion de Dell et EMC. Une des conditions particulière de la fusion est que, même en tant qu’entreprise non cotée, Dell doit publier ses résultats trimestriels et annuels auprès de la SEC, l’équivalent américain de l’AMF en France.

Dell Technologies est représentée par une action de suivi (trading stock), DVMT, sur le New York Stock Exchange.

En glissement annuel, le chiffre d’affaires est en hausse de 46 % à 17,8 milliards de dollars, et la perte nette se creuse de 226 % à 1,4 milliard de dollars (respectivement 15,9 et 1,2 milliards d’euros).

La perte s’explique par 1,4 milliard de coûts liés à au rachat d’EMC, et 1,7 milliard d’ajustements comptables : toutes les unités ont dégagé un bénéfice d’exploitation durant le trimestre.

L’EBITDA ajusté, qui n’est pas aux normes GAAP, s’élève à 1,6 milliard de dollars.

Depuis l’acquisition, le groupe a remboursé 7,1 milliards de dette brute.

Le Client Solutions Group augmente son chiffre d’affaires de 6 % à 9,1 milliards de dollars, en croissant plus vite que le marché, aussi bien sur le segment grand public que sur le segment professionnel. Les expéditions de PC sont en hausse de 6,2 %,  17e trimestre consécutif de hausse des ventes en volume. Le résultat d’exploitation s’élève à 374 millions de dollars.

Le chiffre d’affaires de l’Infrastructure Solutions Group s’élève à 6,9 milliards de dollars, dont 3,2 milliards pour les serveurs et les équipements de réseau, et 3,7 milliards en stockage. Dell reste le numéro un des serveurs x86. Le résultat d’exploitation s’élève à 323 millions de dollars.

Enfin, le chiffre d’affaires de VMWare s’élève à 1,7 milliard de dollars. Le résultat d’exploitation s’élève à 486 millions de dollars.

 

 

 

 

 

Articles similaires