Microsoft s’est félicitée d’avoir transformé Skype, une application pair à pair de communication, en un service moderne, basé sur le nuage informatique, avec une architecture facilitant ses futures évolutions et fonctionnalités additionnelles.

Cette refonte s’est accompagnée d’un lifting de l’application sur iOS, Android et même Windows Store, qui a fait l’unanimité : tout le monde le déteste.

Microsoft a eu tort de penser que les utilisateurs de Skype souhaitaient un clone de Snapchat. Sur Google Play, Apple Appstore or Windows Store, les critiques sont aussi virulentes que la notation est basse, atteignant même une étoile dans certaines régions.

« La nouvelle version est vraiment vraiment a chxxr ! »

« C’est qui ? Qui a eu la merveilleuse idée de faire cette mise à jour »

« de pire en pire, la nouvelle version est inutilisable :! »

« Ouais vous avez fait fort sur cette MÀJ. De part cette nouvelle interface tout à fait horrible et non-intuitive et les fonctionnalités ajoutées que personne n’utilise, j’ai plus l’impression d’avoir affaire à un réseau social qu’à un moyen de communication simple et efficace … »

Finalement, l’équipe Skype a réagi. Sur son blogue, elle affirme avoir écouté les retours d’expérience, commencée à mettre à jour l’application, et qu’elle continuera à apporter des améliorations.

Elle vient de réintroduire des fonctionnalités de base comme la suppression des contacts et des conversations, le multi-tasking lors d’un appel (par exemple regarder une vidéo sur YouTube en même temps), et les notifications.

La prochaine mise à jour permettra à nouveau de jeter un coup d’oeil sur le statut des contacts sur l’écran de base, ainsi que les possibilités natives de partage d’Android et iOS.

L’équipe de développement, qui en juin écrivait « nous pensons que c’est le meilleur Skype que nous ayons jamais développé », a probablement été surprise par les réactions très négatives. Ce qui nous surprend, car d’habitude Microsoft teste les refontes d’interfaces utilisateur dans un laboratoire où l’on demande à des personnes d’effectuer une liste de tâches, et où toutes leurs réactions sont filmées et analysées.

Alors que l’offre d’applications de communication n’a jamais été aussi pléthorique, souhaitons-lui qu’il ne soit pas trop tard.