Apple a publié ses résultats pour le troisième trimestre de son exercice fiscal 2017, se terminant au 1er juillet 2017.

En glissement annuel, le chiffre d’affaires est en hausse de 7 % à 45,4 milliards de dollars, et le résultat net est en hausse de 11,8 % à 8,7 milliards de dollars (respectivement 38,3 et 7,3 milliards de dollars).

Ces résultats, supérieurs aux attentes des analystes financiers, sont salués par une hausse de plus de 6 % du cours de l’action avant l’ouverture de la Bourse de New York.

Hormis une décroissance de -10 % en Chine, qui serait à mettre entièrement sur le compte de Hong-Kong, et une légère croissance de 3 % au Japon, l’augmentation des ventes est à deux chiffres dans le reste du monde.

Toutes les divisions ont accru leurs ventes.

Les ventes de iPhones sont en hausse de 1,5 % en volume (41 millions d’unités) et 3 % en valeur (24,8 milliards de dollars).

Les nouveaux modèles de iPads ont trouvé leur public, avec des ventes en augmentation de 15 % en volume (11 millions d’unités) et 2 % en valeur (5 milliards de dollars). C’est la première fois depuis 2013 que les ventes de tablettes ne sont plus en baisse, grâce à des concessions tarifaires, et aux nouveaux modèles de iPads Pro.

Les ventes de Mac sont stables en volume (1 % à 4,3 millions d’unités) mais en hausse de 7 % en valeur (4,3 milliards de dollars) grâce aux prix élevés des nouveaux MacBook Pro.

Le chiffre d’affaires des Services, qui comprend les revenus des contenus numériques, du support AppleCare, du service de paiement Apple Pay, est en hausse de 22 % à 7,3 milliards de dollars.

Les ventes de la catégorie fourre-tout Other Products (AppleTV, Apple Watch, Beats, iPods, accessoires) sont en hausse de 23 % à 2,7 milliards de dollars.

Les investisseurs comme les clients d’Apple attendent beaucoup de l’automne, période durant laquelle Apple présente la plupart de ses nouveaux produits. On attend en particulier iOS 11, watchOS 4 et macOS High Sierra. Cette année, la nouvelle génération de iPhone est encore plus attendue que d’habitude, car elle marque le dixième anniversaire du smartphone vedette.

Il se pourrait toutefois que son lancement soit repoussé. D’après les rumeurs, Apple a bien du mal avec son système de connexion : après avoir essayé en vain de placer un lecteur d’empreintes digitales sous l’écran, Apple se tournerait vers une solution de reconnaissance faciale avec modélisation 3D, afin de déjouer l’utilisation de photos pour se connecter. Sans doute un système similaire à la reconnaissance faciale de Windows Hello.

Le Président Donald Trump a annoncé la semaine dernière que Foxconn Technology Group, l’assembleur principal des produits Apple, allait investir dix milliards de dollars dans une usine au Wisconsin, sa première aux États-Unis. L’usine comptera initialement 3 000 employés.

En même temps, le Président a assuré qu’Apple, qui fait assembler ses produits presque exclusivement en Chine, allait ouvrir des usines aux États-Unis.

Durant la conférence téléphonique suivant les résultats trimestriels, Tim Cook a confirmé que ce ne serait pas le cas, affirmant qu’Apple continuerait de créer des emplois aux États-Unis par le biais des paiements aux développeurs d’applications et les achats aux fournisseurs américains.