Nokia a fait savoir aujourd’hui que la vente à Microsoft de sa division Devices & Services, en gros sa division mobile, et de ses brevets, n’aura pas lieu en mars 2014 comme initialement annoncée le 3 septembre 2013.

Elle devrait se conclure en avril 2014.

Si les autorités anti-trust ont déjà donné leur accord pour la transaction en Europe (Commission Européenne) et aux Etats-Unis (Département de la Justice), et au total dans 15 pays, d’autres doivent se prononcer en Asie.

StephenElop

Stephen Elop

Nokia prend bien soin de dissocier ce retard du différent juridique avec le fisc en Inde.

Le nouveau PDG de Microsoft, Satya Nadella, qui a l’époque de l’annonce du plan de en interne par Steve Ballmer n’était pas enthousiasmé par le rachat, soutien maintenant cette transaction.

Et Microsoft « attend avec impatience d’accélerer l’innovation et l’adoption des Windows Phones, et de présenter les services Microsoft via les téléphones Nokia au prochain milliard de consommateurs ».

Stephen Elop, l’ex-PDG de Nokia, dirigera la future division Matériel de Microsoft.

Aujourd’hui, Nokia représente l’essentiel des ventes de smartphones Windows Phone. Ces derniers sont en forte progression, mais toujours loin derrière les téléphones Android et les iPhones d’Apple.

Depuis des mois, Microsoft courtise agressivement d’autres OEMs pour élargir son assise.

Pour la première fois, l’entreprise va céder gratuitement des licences de Windows Phone, à un fabricant indien.