Mobilité réduite

Les aveugles et les malvoyants se heurtent à de nombreuses difficultés pour se déplacer.

Même pour un itinéraire connu, des obstacles peuvent rendre un trajet stressant voire insurmontable : travaux dans la rue, cyclistes ou skateurs qui ne se signalent pas, bus en retard.

Pour les aider, Microsoft s’allie au Royaume-Uni à l’association caritative Guide Dogs et l’agence de développement urbain Future Cities Catapult, pour tester un système qui facilite la mobilité des non voyants.

 

Le système

Le système est composé d’un écouteur qui transmet un paysage sonore 3D et d’autres informations par transmission de vibration sur les os zygomatiques et réceptionnés par l’oreille interne. Ce qui laisse les oreilles libres pour écouter les conversations, les bruits environnants ou porter un casque audio.

Ecouteur à transmission par les os

L’écouteur est relié à un smartphone, qui communique avec des signaux Wi-Fi et Bluetooth.

Idéalement, une ville est équipée de nombre de balises Bluetooth pour faciliter le guidage.

L’utilisateur, qui choisit un itinéraire avec son smartphone, entend des signaux sonores comme une sorte de bruit de gallop quand il se déplace dans la bonne direction, et des sons de sonars quand il commence à dévier de la bonne direction.

De temps en temps, il reçoit des informations vocales de navigation tour à tour, des informations sur les points d’intérêt (chiropracteur à environ 10 mètres), des informations sur les transports (Bus de la ligne 9 en approche).

L’outil, encore un prototype, enthousiasme à tel point que ses utilisateurs souhaiteraient pouvoir déjà l’utiliser.

 

Le projet

C’est le fruit de plus de trois ans de collaboration entre Microsoft et Guide Dogs. L’idée de base a été trouvée par un malvoyant, Amos Miller, travaillant chez Microsoft au Royaume-Uni et membre du conseil d’administration de Guide Dogs. Avec des collègues de Microsoft et de Guide Dogs, il crée une vidéo présentant le concept et la vision du partenariat. La vidéo est distribuée dans Microsoft UK et finit par arriver au siège de Microsoft à Redmond, sur le bureau de Jenny Lay-Flurrie, la directrice en charge de l’accessibilité, qui s’enthousiasme sur le projet.

La vidéo est présentée au sommet annuel sur l’accessibilité et gagne le premier prix, présenté par Satya Nadella, le PDG de Microsoft qui était à l’époque en charge du groupe Cloud et Entreprise. Ce dernier accepte de recevoir les auteurs, et les met en contact avec des personnes clés dans la technologie et la recherche à travers de multiples départements de l’entreprise. De nombreuses personnes s’enthousiasment alors pour ce projet passion, qui vient en sus de leur charge de travail habituel, et y contribuent, comme Dave Campbell, Rico Malvar et Bill Buxton.

 

Le futur

Le prototype va continuer à être amélioré, avec plus de profondeur d’informations et des descriptions plus vivaces des alentours. Plus tard, il pourrait aussi servir à tout le monde dans certaines situations, comme la visite d’un musée dans une langue étrangère.

 

 

D’après Independence day de Jennifer Warnick.