D’après Forbes, l’entreprise chinoise Xiaomi, serait en négociations avec des investisseurs pour lever 1,5 milliard de dollars à une valorisation supérieure à 40 milliards de dollars.

Xiaomi est devenue le troisième fabricant de smartphones au monde au 3e trimestre 2014 avec 5,3 % de parts de marché (quatrième si l’on consolide les ventes de Lenovo et Motorola).

Lors de son précédent tour d’investissement en juin 2012, elle avait levé 216 millions de dollars à une valorisation de 4 milliards de dollars.

 

D’après CBInsight, qui est spécialisée dans les financements privés, ce serait le plus grand financement privé d’une société financée par le capital-risque depuis Facebook en 2011.

Une telle valorisation en ferait l’entreprise privée du secteur technologique la plus précieuse. En comparaison, la capitalisation de Lenovo s’élève à 16 milliards de dollars et celle de Sony à 20 milliards de dollars. Xiaomi serait profitable mais ne publie pas ses résultats.

À l’instar de Dell à sa création, Xiaomi a adopté un modèle de vente directe de smartphones sur Internet, coupant tous les intermédiaires. Elle a ouvert récemment un centre de traitement de données en Inde pour rassurer les Indiens sur la gestion de leurs données personnelles.