Atos, un des leaders européens des services numériques, vient de publier ses résultats annuels 2015.

Le chiffre d’affaires augmente de 18 % à 10,7 milliards d’euros (0,4 % de croissance organique), et le résultat net augment de 53 % à 406 millions d’euros.

La division Big Data & Cybersécurité connaît la plus forte croissance organique, 6,2 % à 597 millions d’euros de chiffre d’affaires, poussée par la demande pour l’encryptage et la gestion des identités et des accès. Sa marge opérationnelle de 17,2 % est la plus élevée des activités du groupe.

L’Infogérance demeure l’activité principale du groupe, avec 5,66 milliards de chiffre d’affaires, en augmentation de 0,4 %, la transition de ses clients vers les clouds hybrides compensant les baisses de tarifs.

Elle est suivie du Conseil & Intégration de Systèmes, en baisse de 2,2 % à 3,25 milliards, et de Worldline, une société cotée spécialisée dans les services de paiements électroniques, au chiffre d’affaires en hausse de 4,7 % à 1,18 milliard.

D’un point de vue géographique, la croissance est tirée par le Royaume-Uni et l’Irlande +5,5 %, Worldline, +4,7 %, et dans une moindre mesure, la France, +0,6 %. Le chiffre d’affaires de l’Allemagne est en baisse de 4,6 %, mais sa marge opérationnelle augmente.

À périmètre constant, la marge opérationnelle est passée de 7,1 % en 2014 à 8,3 %.

Le PDG d’Atos, Thierry Breton déclare :

« 2015 a été un très bon exercice pour Atos et nous envisageons une année 2016 encore meilleure à tous points de vue. Nous anticipons une augmentation du résultat net d’au moins 30% en 2016. En conséquence, le Conseil d’Administration a décidé de proposer un dividende sur les résultats 2015 de 1,10 euro par action, en hausse de +38%. »