Vivendi a annoncé hier la signature d’un accord avec le Groupe Bolloré pour racheter sa participation de 60 % dans le Groupe Havas, au prix de 9,25 euros par action.

Une nouvelle qui ne surprend pas. Il y a un an, Vincent Bolloré avait confié aux Échos qu’il était « évident qu’un jour il y aurait quelque chose entre Vivendi et Havas ».

D’après Arnaud de Puyfontaine, président du directoire de Vivendi :

« Cette acquisition marque une étape majeure dans notre volonté de construire un leader mondial des contenus, des médias et de la communication. Il confère à notre groupe une place unique et représente un atout majeur dans un environnement marqué par une convergence toujours plus forte entre contenus, distribution et communication. Havas apporte à Vivendi son expertise dans la connaissance du consommateur, la maitrise des données et la création de nouveaux formats. »

La transaction doit encore être approuvée par les autorités de concurrence.

Conformément à la réglementation, Vivendi déposera une offre publique d’achat simplifiée sur le solde du capital d’Havas, offre ne visant pas à retirer Havas de la cote.

Havas est la sixième entreprise mondiale du secteur de la publicité et de la communication. Elle est dirigée par Yannick Bolloré.

Yannick Bolloré est l’un des trois fils de Vincent Bolloré, président du conseil de surveillance et premier actionnaire de Vivendi, la maison mère de Universal Music Group, Groupe Canal+ et Gameloft.

Vincent Bolloré est également le PDG du Groupe Bolloré, dont Yannick Bolloré est vice-président.