Hewlett Packard Enterprise (HPE) a publié ses résultats pour le troisième trimestre de son exercice fiscal 2017, se terminant le 31 juillet 2017.

En glissement annuel, son chiffre d’affaires est en hausse de 2,5 % à 8,2 milliards de dollars, et le résultat net chute de 90 % à 0,165 milliard – respectivement 6,9 et 0,138 milliards d’euros.

Le chiffre d’affaires et le bénéfice par action sont supérieurs aux attentes des analystes. C’est la première fois en cinq trimestres que HPE dépasse les attentes des analystes pour les ventes.

Avant l’ouverture de la Bourse, le cours de l’action HPE est en hausse d’environ 3,8 % à 14,50 $. Depuis le début de l’année, l’action a perdu 19 % de sa valeur.

Après s’être séparé de HPQ, HPE a poursuivi sa cure d’amincissement en se séparant d’une grande partie de ses services et de ses logiciels.

Parallèlement, l’entreprise a procédé à des acquisitions, dont celle de Nimble Storage. Mardi, HPE a annoncé l’acquisition de Cloud Technology Partners afin de renforcer son expertise dans les services de conseil pour le nuage informatique.

Pour Meg Whitman, à la tête de HPE, ces résultats sont encourageants.

Le chiffre d’affaires de l’Enterprise Group augmente de 3 % à 6,8 milliards de dollars. Les ventes de serveurs baissent de 1 %, les ventes de stockage augmentent de 11 %, et celles de l’équipement de réseau sont en hausse de 16 %.

Le chiffre d’affaires de la division Software est en baisse de 3 % à 718 millions de dollars.

Le chiffre d’affaires de la division Financial Services est en hausse de 10 % à 897 millions de dollars.

Durant la conférence téléphonique, Tim Stonesifer, le directeur financier de HPE, a affirmé que l’entreprise visait des économies de 1,5 milliard de dollars sur trois ans.