En décembre 2015, Nokia Technologies se lançait fièrement dans la ‘réalité virtuelle’ avec OZO PC-01, une caméra à 360 degrés vendue pour 60 000 $ HT.

Un an après, le prix de la caméra était baissé de 25 %, puis un nouveau modèle, l’OZO + était vendu 23 500 euros HT.

Aujourd’hui, l’entreprise finlandaise annonce l’abandon de toute future caméra OZO, et le licenciement de 310 employés, de Finlande, du Royaume-Uni et des États-Unis, blâmant la croissance plus lente qu’attendue du marché de la réalité virtuelle.

La filiale de Nokia va se concentrer sur la santé numérique, grâce au portfolio issu de l’acquisition de Withings en 2016.

Une nouvelle qui n’étonne guère, puisque la mode des vidéos à 360 degrés ne prend pas plus maintenant qu’en 1994 avec QuickTime VR.

Et que la concurrence est rude, avec des produits concurrents de Facebook et de GoPro, à des tarifs moins élitistes.