Un service de bibliothèque numérique (digital locker) permet de télécharger ou de streamer sur ses écrans favoris (télévision, ordinateur, tablette, smartphone) des séries TV et des films acquis en les achetant en ligne, en activant un code inclus dans un DVD ou un Blu-ray, voire parfois en activant les disques déjà possédés.

Le plus connu est Ultraviolet, jusqu’ici soutenu par Paramount, Sony Pictures et Vudu.

Il risque toutefois de se voir marginaliser au profit du service concurrent de Disney, d’abord nommé KeyChest, puis Disney Movies Anywhere.

Aujourd’hui, cinq des six studios majeurs de Hollywood rejoignent Disney Movies Anywhere : Walt Disney (y compris Pixar, Marvel Studios et Lucasfilm), Sony Pictures Entertainment, Twentieth Century Fox Films, Universal Pictures et Warner Bros. Entertainment, pour un catalogue combiné de 7 300 films numériques ou numérisés.

Leur décision reposerait sur la supériorité technique du service en comparaison d’Ultraviolet.

Les deux absents les plus notoires sont Paramount et Lionsgate.

Les clients peuvent lier leurs comptes Amazon Video, Google Play, iTunes et Vudu pour une bibliothèque unifiée de films. Pour les inciter à lier, ils pourront obtenir jusqu’à cinq films gratuitement.

Contrairement à Ultraviolet, pour l’instant, le service n’est accessible qu’aux résidents des États-Unis.

Dès l’année prochaine, les DVD et Blu-ray seront estampillés avec la marque Movies Anywhere.

Un compte Movies Anywhere donne droit à cinq sous-comptes, qui peuvent être configurés différemment, pour n’autoriser la vision que de certains films aux enfants par exemple.

Il est possible de commencer la lecture d’un titre sur un écran, et de continuer sur un autre.

Jusqu’à quatre personnes peuvent regarder des contenus, identiques ou différents, en même temps.

La bibliothèque est accessible sur les périphériques Android, Amazon Fire, Apple, ordinateurs via un navigateur, Roku, Chromecast et TV Android.