Nokia vient de publier ses résultats financiers pour le troisième trimestre 2017.

Comparé au 3e trimestre 2016, le chiffre d’affaires est en baisse de 7 % à 5,5 milliards d’euros, ce qui est inférieur aux attentes des analystes financiers. La perte nette se creuse de 43 % à -190 millions d’euros.

Les ventes de la division Nokia’s Network se contractent de 9 % à 4,8 milliards, dont -17 % pour les réseaux ultra haut débit, ce que l’entreprise attribue à des conditions de marché défavorables, et certains projets mobiles en Amérique du Nord et en Chine ; -2 % pour les services globaux et -4 % pour la propriété intellectuelle réseaux et applications.

Les ventes de Nokia Technologies sont en hausse de 37 % à 483 millions, grâce surtout aux ventes récurrentes comme non-récurrentes liées à un accord d’arbitrage au 3e trimestre.

Les ventes de Group Common and Other baissent de 15 % à 251 millions d’euros, en premier lieu à cause d’Alcatel Submarine Networks, une activité qui pourrait être vendue.

Nokia révise à la baisse ses estimations du marché du réseau, avec une décroissance de 4 à 5 %, contre 3 à 5 % d’abord prévue, ainsi qu’une baisse de 2 à 5 % en 2018.

Les investisseurs ont très mal pris ces annonces : le cours chute de 17 % à 4,25 euros à la clôture à Helsinki, et est actuellement en baisse de plus de 19 % avant l’ouverture du NYSE.

Rajeev Suri, le CEO de Nokia, explique lors de la conférence téléphonique que le secteur réseau subit de multiples transitions techniques, avec l’émergence de la 5G, le passage du matériel au logiciel, ainsi que le passage à des routeurs et des commutateurs plus puissants afin d’offrir plus de vitesse sur les réseaux mobiles comme sur les réseaux fixes.

La compétition venue de Chine (i.e. Huawei Technologies) est robuste et devrait affecter négativement le 4e trimestre de Nokia.

Pour contrebalancer le marché en berne de l’équipement de réseaux, Nokia veut vendre plus de logiciels, et gagner plus agressivement de l’argent avec sa propriété intellectuelle.

Nokia a ainsi annoncé il y a une semaine un accord stratégique avec Amazon Web Services pour aider les fournisseurs de services à migrer vers le nuage informatique, et aider les grandes entreprises à innover avec la plateforme IoT IMPACT de nokia, ses services SD-WAN, combinés à AWS Greengrass et Amazon Machine Learning.