Après des années difficiles, Sony prospère à nouveau.

Le groupe a publié hier ses résultats consolidés pour le deuxième trimestre de son exercice 2017, se terminant au 30 septembre 2017.

En glissement annuel, son chiffre d’affaires augmente de 22,1 % à 2 062 milliards de yens, et son résultat d’exploitation bondit de 346 % à 204 milliards de yens – respectivement 15,63 milliards d’euros et 1,55 milliard d’euros.

Pour l’ensemble de l’exercice fiscal, Sony revoit à la hausse ses prévisions du mois d’août de chiffre d’affaires de 2,4 % à 8 500 milliards de yens et de plus 130 milliards de yens à 630 milliards de yens de résultats d’exploitation – respectivement 64,4 et 4,78 milliards d’euros.

Le cours de l’action a terminé à +2,18 % à la clôture de la Bourse de Tokyo, et est actuellement en hausse de 0,8 %.

La division Mobile Communications (MC) affiche un chiffre d’affaires en hausse de 1,9 % à 1,3 milliard d’euros, et des pertes de 190 millions d’euros.

Les ventes de la division Game & Network Services (G & NS) augmentent de 35,4 % à 3,28 milliards d’euros, et son résultat d’exploitation croît de 188 % à 415 millions d’euros, grâce à l’augmentation des ventes de jeux pour la PlayStation, aux taux de change favorables, et dans une moindre mesure de l’augmentation des ventes de PlayStation 4.

Le chiffre d’affaires de la division Imaging Products & Solutions (IP & S) est en hausse de 15,8 % à 1,19 milliard d’euros, et son résultat d’exploitation augmente de 27 % à 143 millions d’euros, grâce aux taux de change avantageux et l’absence d’impact du tremblement de terre de 2016 à Kumamoto.

La division Home Entertainment & Sound (HE & S) progresse de 28,1 % à 2,28 milliards d’euros, et son résultat d’exploitation augmente de 38,9 % à 185 millions d’euros, grâce aux ventes de téléviseurs glissant vers le haut de gamme.

Le chiffre d’affaires de la division Semiconductors augmente de 17,9 % à 1,73 milliard d’euros, et repasse aux bénéfices : 374 millions d’euros, grâce aux fortes ventes de capteurs d’images pour appareils mobiles, et l’absence d’impact du tremblement de terre de 2016 à Kumamoto.

Les ventes de la division Pictures sont en hausse de 27,0 % à 1,85 milliard d’euros, et le résultat d’exploitation bondit de 140 % à 58 millions d’euros, grâce au succès du film Spider-Man : Homecoming.

Le chiffre d’affaires de la division Music augmente de 37,5 % à 1,57 milliard d’euros, et le résultat de 96,9 % à 246 millions d’euros, avec l’essor du streaming et le succès du jeu mobile Fate/Grand Order.

Enfin, la division Financial Services croît de 7,2 % à 2,12 milliards d’euros pour un résultat en hausse de 9,0 % à 277 millions d’euros.