Dans un dossier réglementaire, Beijing Sinnet Technology Co Ltd, le partenaire chinois de Amazon Web Services (AWS) annonce l’acquisition de l’unité d’informatique en nuage de AWS pour 2 milliards de yuans (258,5 millions d’euros).

Amazon a confirmé par la suite ne pas abandonner la Chine. L’entreprise a dû, pour se conformer aux nouvelles réglementations chinoises sur les services en ligne, vendre ses actifs physiques. Toutefois, AWS continue de détenir la propriété intellectuelle de ses services dans le monde entier.

Les régulations chinoises ont été durcies en juin dernier pour les entreprises étrangères fournissant des services de données ou d’informatique en nuage, désormais contraintes de sauvegarder les données localement.

En août, Sinnet a annoncé à ses clients qu’elle fermait son service de réseau virtuel privé, ainsi que tous les autres services qui permettraient de contourner le Grand Pare-feu, i.e. la censure imposée par le gouvernement chinois.

Avec un tel protectionnisme, il n’est pas étonnant que les entreprises locales comme Alibaba détiennent 80 % du marché chinois du cloud, d’après Synergy Research Group, alors que ce marché est global par nature.