Samsung Electronics annonce avoir commencé la production en masse de la première solution de stockage mobile au standard eUFS (Embedded Universal Flash Storage) d’une capacité de 512 gigaoctets.

Conçue pour la prochaine génération d’appareils mobiles, elle incorpore les dernières puces de 512 gigabits V-NAND à 64 couches de l’entreprise coréenne.

Le stockage eUFS est nettement plus performant que le stockage sur carte micro SD, et également nettement plus coûteux.

Le fabricant annonce des performances séquentielles de 860 MB/s en lecture et 255 MB/s en écriture, et des performances aléatoires de 42 000 IOPS en lecture et 40 000 en écriture.

S’il y a un besoin pour des appareils mobiles avec 512 gigaoctets de capacité de stockage, en particulier les smartphones, est une question ouverte, d’autant plus que le stockage mobile est facturé fort cher.

La différence de prix entre un iPhone X de 256 gigaoctets et un iPhone X de 64 gigaoctets s’élève par exemple à 170 euros.

Cette annonce suit d’un jour celle de Toshiba, qui présentait sa nouvelle gamme de stockage UFS.