Suite à un audit exhaustif du HM Revenue & Customs (HMRC), principalement en charge de la collecte des taxes au Royaume-Uni, Apple Europe va devoir payer 137 millions de livres – 155 millions d’euros – de taxes supplémentaires.

Cet ajustement couvre les taxes plus les intérêts sur les taxes sur une période se terminant en 2015 et reflète « l’activité croissante de l’entreprise ».

Apple Europe, qui emploie près de 800 personnes, est en charge de l’assistance commerciale, du marketing et des services administratifs.

La deuxième entreprise d’Apple opérant au Royaume-Uni est Apple Retail UK Ltd, qui gère les magasins ainsi que les ventes en ligne.

Apple a déjà entériné l’audit et noté l’arriéré d’impôt sur ses comptes.

 

Une fois encore, on constate à quel point, de Google à Apple, il n’y ait en Europe, que la France pour ne rien trouver à redire aux arrangements fiscaux , à l’exploitation des vides de la législation, et aux comptes des grands groupes technologiques.