Magic Leap, la jeune pousse de réalité augmentée, annonce la levée de 461 millions de dollars (371 millions d’euros) lors du tour D de financement, dont 400 millions de dollars apportés par The Public Investment Fund, le fonds souverain de l’Arabie Saoudite.

Cette levée clôt le tour D de financement mené en octobre 2017 par Temasek Holding Pte, le fonds souverain d’investissement de Singapour, et qui avait déjà apporté 502 millions de dollars.

Magic Leap n’a pas indiqué si la dernière levée s’était effectuée sur la base d’une valeur d’entreprise de 6 milliards de dollars, comme en octobre.

La jeune pousse controversée, fondée en 2010 par son CEO Rony Abovitz, avec son siège en Floride, a levé au total plus de 2,3 milliards de financement (1,85 milliard d’euros), alors qu’elle n’a toujours pas lancé aucun produit ou service. Ni même un kit de développement, pourtant annoncé en juin 2015.

Ce qui devrait toutefois se produire en 2018, avec le lancement du kit de développement Magic Leap One, Creator Edition, composé d’un casque de réalité augmentée Lightwear, censé révolutionner le secteur avec la technologie ‘Digital Lightfield‘, Lightpack, l’appareil de calcul et carte graphique, ressemblant à un lecteur de Cédérom portable, et de Control, une manette de navigation à six degrés de liberté dans l’espace.

Depuis la création d’Oculus en 2012, la réalité virtuelle est repassée sur le devant de la scène.

Les espoirs industriels et financiers ne se sont toutefois pas concrétisés.

Microsoft, Facebook, Apple et Magic Leap investissent donc des sommes considérables dans l’espoir de réaliser une avancée technologique à même de séduire les consommateurs.