Il y a deux semaines, une pétition contre Apple était publiée sur change.org. Elle a déjà recueilli 22 500 signatures.

Écrite par un certain Matthew Taylor, elle exige le remplacement des claviers de tous les MacBook Pro depuis fin 2016 par un nouveau clavier entièrement reconçu qui fonctionne.

D’après lui, tous les modèles actuels de MacBook Pro, en 13 et 15 pouces, sont vendus avec un clavier qui peut ne plus fonctionner d’un moment à l’autre à cause d’une erreur de conception.

Les problèmes seraient courants, consistants et exaspérants.

Ces nouveaux claviers utilisent un mécanisme papillon, une invention d’Apple, plutôt que le mécanisme ciseaux traditionnel. Le nouveau mécanisme permet de produire des ordinateurs plus fins, au détriment de la profondeur de frappe, et apparemment, de la fiabilité. Apple en est actuellement à la deuxième génération du mécanisme papillon.

Aujourd’hui, Apple est poursuivie en justice devant la Cour fédérale de district, district sud de la Californie, par Zixuan Rao et Kyle Barbaro.

L’entreprise doit faire face, à propos du clavier du MacBook, à huit chefs d’accusation, dont la violation de la garantie et dissimulation frauduleuse.

Les deux plaignants souhaitent un procès avec jury, 5 millions de dollars en dommages et intérêts, et la qualification de recours collectif.

Le premier acheta un MacBook Pro 15,4 pouces en janvier 2018. Un mois après, la touche B ne fonctionnait plus, et après avoir appliqué tous les conseils d’Apple, il dut acheter un clavier externe.

Le second acheta un MacBook Pro en novembre 2016. En juillet 2017, la touche espace et la touche caps lock ne fonctionnèrent plus. L’ordinateur fut réparé. En décembre 2017, le même problème ressurgit, et comme l’appareil n’était plus sous garantie, le coût de la réparation s’éleva à 700 dollars.

Ils accusent Apple, forcément au courant des problèmes avec le volume des réclamations des clients, d’avoir continué à vanter les mérites du clavier papillon alors qu’elle savait que ce clavier est défectueux.

La référence de l’affaires est: 5:18-cv-02813 .

Lors de la dernière poursuite de ce type, Apple avait dû payer 53 millions de dollars pour trouver un accord. L’entreprise avait été accusée d’avoir injustement annulé la garantie d’iPhones et d’iPads, affirmant qu’ils avaient pris l’eau, alors que ses capteurs d’humidités étaient défectueux.

Une procédure est en cours contre Apple concernant la limitation secrète et systématique de la vitesse des processeurs d’iPhones.