Le Groupe Iliad, maison mère de Free, a publié hier ses résultats financiers pour le premier trimestre 2018.

Son chiffre d’affaires augmente de 0,8 % d’une année sur l’autre à 1 201 millions d’euros, dont 531 millions pour l’activité mobile, en hausse de 3,9 %, et 672 millions pour l’activité fixe, en baisse de 1,6 %.

Des résultats qui ont été accueillis par une chute de plus de 14 % du cours de son action mercredi.

Le groupe annonce une nouvelle organisation dont la mission est une nouvelle approche commerciale : des offres promotionnelles, une politique active de fidélisation et de rétention, une segmentation plus forte des canaux de distribution, des nouvelles offres dans les semaines à venir, et le lancement de nouvelles boxes d’ici 4 mois.

L’entreprise veut doubler son marché potentiel, en s’intéressant au B2B en France, i.e. l’hébergement, et en entrant sur le marché italien.

Iliad compte 13,8 millions d’abonnés mobiles, dont 8,3 millions en 4 g, et 6,5 millions d’abonnés fixes, dont 646 en FTTH.

Séquentiellement, Iliad a acquis 90 000 clients pour la fibre, mais a perdu 19 000 client au total pour le fixe ; le Groupe compte 130 000 nouveaux abonnés mobiles, dont 100 000 en 4G.

Pour l’ensemble de l’année, Iliad vise un investissement de 1,55 milliard d’euros, une marge d’EBITDA en hausse.

Pour 2020, Iliad vise une marge d’EBITDA de 40 % en France, et un solde annuel EBITDA – investissements pour la France supérieur à un milliard d’euros.