Durant la conférence de presse avant l’Electronic Entertainment Expo (E3), Phil Spencer, en charge de la division Xbox de Microsoft, a annoncé la création d’un nouveau studio de jeux vidéo nommé The Initiative, ainsi que l’acquisition de quatre studios de jeux vidéo : Ninja Theory (Hellblade), Playground Games (Forza Horizon), Compulsion Games (We happy few) et Undead Labs (State of Decay).

Ce qui va permettre à Microsoft d’offrir plus de jeux exclusifs pour la Xbox One, et d’augmenter le nombre de titres de son Xbox Game Pass, un service avec abonnement mensuel conférant un accès illimité à plus de 100 jeux Xbox One et Xbox 360.

En forçant les premiers mois les consommateurs à acheter à la fois une console Xbox One et le périphérique Kinect, Microsoft s’est aliéné sa clientèle : une bourde dont la génération Xbox One ne s’est toujours pas remise, facilitant la domination de la Playstation IV de Sony.

Même aujourd’hui où la Xbox One X peut prétendre au statut de meilleure console actuelle, ou à tout le moins de console la plus puissante du monde, Sony continue de dominer les ventes de consoles. Nintendo, qui a échappé de près à l’abîme par suite d’une série d’échecs, ressurgit avec le succès considérable de sa console hybride Switch.

Pour rendre sa plateforme plus attractive, Microsoft accroit donc le nombre de jeux disponibles. Durant l’E3, le plus grand salon de l’industrie, qui se tient du 12 au 14 juin 2018 à Los Angeles, Microsoft présente donc un nombre record de jeux : 52, dont 15 premières.

Spencer annonce également la baisse de prix de 50 dollars sur toutes ses consoles.

Enfin, Spencer, sans entrer dans les détails, confirme que Microsoft a entamé le développement des prochaines consoles Xbox, et que l’une des valeurs fondamentales de la plateforme est la compatibilité des nouvelles consoles avec les anciens jeux.

Il rassure ainsi le consommateur : Microsoft n’a pas l’intention d’abandonner les consoles de jeux vidéo.

Yves Guillemot, CEO d’Ubisoft, confiait il y a peu à Variety qu’il pensait qu’il n’y aurait plus qu’une nouvelle génération de consoles, après quoi la diffusion en direct sur Internet de jeux vidéo en haute qualité sur n’importe écran les remplacerait.

Spencer estime en revanche que les joueurs souhaiteront avoir une console chez eux pour de nombreuses années.

Ce qui ne l’a pas empêché de confirmer à nouveau que Microsoft développe un service de diffusion en direct de jeux vidéo, qui sera disponible pour Xbox, ordinateurs et ordiphones. Il n’a pas annoncé de date de disponibilité, mais en novembre 2017 déjà, il avait mentionné un service de streaming dans les trois prochaines années.