Le Car Connectivity Consortium (CCC) publie la Digital key release 1.0 specification – spécification 1.0 pour clé numérique – une solution standardisée pour permettre aux conducteurs de contrôler l’accès à leur véhicule avec leur ordiphone : ouvrir, fermer, partager et démarrer.

Le standard utilise la technologie de communication en champ proche NFC.

Comme l’intérêt est grand, le consortium travaille déjà sur la deuxième version de la spécification, prévue pour le premier trimestre 2019, et qui va présenter un protocole standardisé d’authentification entre le véhicule et l’ordiphone.

On espère que le consortium réussira là où la plupart des constructeurs automobiles ont lamentablement échoué : de nombreux modèles de voitures, y compris de luxe, peuvent être volés en quelques secondes à cause d’ouvertures électroniques hasardeuses.

Le CCC est composé de plus de 75 membres de l’industrie automobile, de l’industrie de l’ordiphone et de l’électronique.

Notamment Samsung, Apple, LG Electronics ; Audi, BMW, Citroën, GM, Hyundai, Mercedes-Benz, PSA, Toyota, Volkswagen ; Alpine, Clarion, Delphi, Denso, Harman, Bosch ; Gemalto, NXP, Qualcomm, Valeo.

Le CCC a d’abord écrit MirrorLink un standard d’interopérabilité pour l’intégration d’un ordiphone au système d’infodivertissement d’une voiture.

Il travaille aussi sur Car Data, un système de données pour connecter les conducteurs aux fournisseurs de service, avec des cas d’utilisation comme l’assurance basée sur l’usage, la surveillance en temps réel des conditions de trafic, la maintenance intégrée, etc.