Le studio de jeux vidéo parisien Oh Bibi a levé 21 millions de dollars (environ 18 millions d’euros) de financement lors de son tour de table B auprès d’Atomico et de Korelya Capital.

Lancé en 2012 par deux anciens de Gameloft, Martial Valéry et Stanislas Dewavrin, Oh Bibi est spécialisé dans les jeux mobiles en free-to-play : ils sont gratuits, et financés par des achats dans le jeu, ou de la publicité.

Depuis, le studio a lancé sept jeux, dont SUP Multiplayer Racing (30 millions de téléchargements, 11 millions d’euros de chiffre d’affaires au cours des 12 derniers mois), LoL KART, et Motor World Car Factory.

Avec son dernier jeu, Frag, Oh BiBi veut surfer sur le succès inattendu de Fortnite : Battle Royale, un jeu de tir à la première personne qui a rapporté 318 millions de dollars (272 millions d’euros) pour le seul mois de mai 2018, d’après les estimations de Superdata.

Le dernier tour de financement va permettre à Oh Bibi de recruter et de lancer Frag, actuellement en bêta. Frag est donc un jeu de tir à la première personne, qui revendique sa proximité avec Fortnite, même si les graphismes rappellent plus Overwatch de Blizzard.

Atomico est un fonds de capital-risque lancé en 2006 par Niklas Zennström, devenu milliardaire à la suite de la vente de Skype à Microsoft en 2011.

Le fonds a déjà investi dans deux grandes entreprises de jeux vidéo : Rovio et Supercell. Il est persuadé que la tendance actuelle est le portage de genres de jeux du PC et des consoles qui, traditionnellement, n’a pas encore bien fonctionné sur appareils mobiles.

Il estime que Oh Bibi est le studio le mieux placé pour répondre à ce défi, et que Frag pourrait faire passer le genre du tir à la prochaine personne, un marché estimé à plus de 9 milliards de dollars (7,7 milliards d’euros) par an, au prochain niveau.

Korelya Capital est le fonds d’investissement lancé par Fleur Pellerin, dédié à l’émergence des champions européens de la technologie. Au total, il a levé 200 millions d’euros de LINE / Naver.