Mardi, Walmart Inc. annonce l’établissement d’un partenariat stratégique avec Microsoft Corp. pour accélérer encore plus sa transformation numérique dans la grande distribution, pour donner de nouveaux moyens à ses associés dans le monde, et pour rendre les courses plus rapides et plus faciles pour des millions de clients.

Microsoft devient le fournisseur préféré de services d’informatique en nuage de Walmart, qui compte exploiter toute la gamme de services proposés.

Walmart, qui utilise déjà les services de Microsoft pour des applications et des charges de travail critiques, se lance dans des projets innovants qui tirent profit de l’apprentissage automatique, de l’intelligence artificielle, des plateformes de données pour de nombreux services en contact avec la clientèle comme pour des applications internes d’entreprise.

L’accord porte sur cinq ans, durant lesquels Walmart exploitera toutes les solutions dans le nuage de Microsoft, y compris Microsoft Azure et Microsoft 365.

Les ingénieurs des deux partenaires vont évaluer, préparer, développer, lancer et assurer le support de la migration de centaines d’applications existantes vers une architecture en nuage.

Walmart va innover en développant notamment une énorme plateforme IoT à son échelle dans Azure, des réfrigérateurs aux systèmes de chauffage, ventilation et climatisation, afin d’économiser de l’énergie et d’optimiser le routage de ses camions.

Enfin, Walmart va utiliser les outils de collaboration, de productivité et de partage de Microsoft 365 pour favoriser une culture d’agilité, de responsabilité et de collaboration parmi ses employés.

Le passage à l’informatique en nuage concerne toutes les entreprises. Les distributeurs refusent généralement de coopérer avec son inventeur, Amazon, car il les concurrence directement sur leur cœur de métier, et parce que la filiale d’informatique en nuage d’Amazon, AWS, est la première source de bénéfices d’Amazon.

Dans ces conditions, le partenariat entre le concurrent numéro un d’Amazon dans la distribution, et le concurrent numéro un d’Amazon dans le nuage, est logique.

C’est dans cet esprit également que Walmart a précédemment donné son accord pour que ses produits soient listés sur Google Express, et soient commandables à l’aide de Google Home, en concurrence avec Alexa d’Amazon.

Il y a quelques mois, Carrefour faisait le choix d’un partenariat avec Google, exactement pour les mêmes raisons d’indépendance vis-à-vis d’Amazon.