NVIDIA, Oculus, Valve, AMD et Microsoft ont créé le VirtualLink consortium dont la mission est de définir un nouveau standard ouvert de connexion, VirtualLink, entre un casque de réalité virtuelle et un PC ou un autre appareil, à l’aide d’un unique connecteur et d’un câble unique, à la place de multiples câbles et de différents connecteurs, comme aujourd’hui.

Il s’agit d’un mode alternatif de l’USB type C, qui va simplifier et accélérer l’installation, supprimant ainsi un obstacle majeur à l’adoption de la réalité virtuelle (VR).

VirtualLink va offrir quatre voies simultanées à haute vitesse HBR3 DisplayPort pour l’affichage, un canal de données USB3.1 et jusqu’à 27 watts d’alimentation.

HBR3, ou High Bit Rate 3, est un mode de transmission lancé avec DisplayPort 1.3 en 2014, de 8,1 Gbps par voie, pour un total de 32,4 Gbps. Ce qui est suffisant pour une définition de 3 840 par 2 160 pixels en 120 Hz, soit 1 920 par 2 160 pixels par œil.

À titre de comparaison, l’Oculus Rift offre actuellement une définition de 1 080 par 1 200 par œil à 90 Hz.

Contrairement à d’autres connexions, VirtualLink est conçu pour la VR, et optimise la bande passante comme la latence.