TSMC, le plus grand fondeur indépendant de puces électroniques, a annoncé dimanche avoir été victime de virus informatiques le 3 août 2018, qui ont affecté les ordinateur et les outils de fabrication à Taiwan.

À l’origine de l’épidémie, un logiciel a été installé pour un outil sans respecter les procédures habituelles. Le virus s’est propagé quand l’outil a été connecté au réseau d’entreprise. TSMC affirme que ni l’intégrité des données, ni les informations confidentielles n’ont été compromises.

Le degré d’infection dépendrait des fabs.

À partir de dimanche 14 heures, heure de Taiwan, l’entreprise estime que 80 % des équipements affectés ont été nettoyés, et l’entreprise vise une guérison complète lundi.

Cette épidémie va causer des délais de livraison et des coûts supplémentaires.

TSMC estime que son chiffre d’affaires au troisième trimestre sera affecté de 3 %, et sa marge bénéficiaire perdra un pourcent.

L’entreprise espère toutefois rattraper tout le retard avant la fin de l’année.

TSMC produit des puces électroniques pour Apple, Qualcomm, NVIDIA, AMD Radeon et bien d’autres.