Le groupe Samsung a annoncé qu’il allait investir 25 trillions de wons (19,3 milliards d’euros) sur les trois prochaines années dans les domaines de l’intelligence artificielle (IA), de la 5G, des composants électroniques pour l’automobile, et dans la biopharmacie.

Ce plan d’investissement est le résultat de plusieurs mois de délibérations et d’études par les directions et les conseils d’administration des entreprises du conglomérat, et surtout de Samsung Electronics, qui fournira la majeure partie des fonds.

Dans l’IA, Samsung ambitionne d’augmenter à 1 000 les chercheurs employés dans ses centres.

Dans la 5G, le groupe veut investir agressivement pour devenir un acteur global des marchés avancés des jeux de puce 5G et des équipements et des appareils connexes.

Samsung ambitionne de devenir un leader des composants électroniques pour les futures voitures, comme les systèmes sur une puce pour les véhicules autonomes, en exploitant son leadership dans les domaines des semi-conducteurs, des télécommunications et des techniques d’affichage.

Dans la biopharmacie, le groupe veut accompagner la forte croissance de sa production pour des tiers, et de ses médicaments biosimilaires (médicaments produits par la biotechnologie dont le brevet a expiré).

Au total, Samsung va investir 180 trillions de wons (139 milliards d’euros) sur les trois prochaines années en recherche et développement et dépenses en capital, dont les deux tiers en Corée du Sud. Ce qui représente une augmentation de 6 % sur les investissements des trois dernières années.

Le groupe va créer 40 000 nouveaux emplois sur les 3 prochaines années, dont 20 000 en plus des plans d’embauches précédents.

L’annonce intervient après que le ministre des Finances de la Corée du Sud a rencontré Jay Y. Lee et lui a demandé de l’aide pour créer des emplois.