Il y a quelques jours, Apple a lancé une nouvelle gamme d’ordinateurs portables professionnels, enfin équipés de la huitième génération de processeurs Intel Core, disponible depuis un an.

Très vite, un YouTubeur s’est aperçu des résultats désastreux du modèle le plus avancé et le plus cher, équipé du Core i9 d’Intel : à cause de la température, il n’arrivait même pas à conserver dans la durée la fréquence de base du processeur.

Apple a très vite réagi, et fourni une mise à jour du micrologiciel, pour des performances améliorées par 70 à 100 % d’après elle.

Toutefois, les derniers tests confirment qu’il ne sert strictement à rien de dépenser des milliers d’euros pour acquérir un MacBook Pro 15 pouces avec un processeur Intel Core i9.

Le châssis du MacBook Pro n’est tout simplement ni conçu, ni équipé pour dissiper autant de chaleur. La recherche d’une finesse record est en contradiction avec l’accueil des puces les plus puissantes, tout comme de la qualité de frappe du clavier.

Certains le défendent en affirmant que ce n’est pas mieux chez la concurrence. Voyons ce qu’il en est.

Nos confrères de PCWorld ont procédé à des tests pendant une semaine sur trois notebooks similaires, i.e. des 15,6 pouces au châssis fin.

Le MacBook Pro 15 pouces testé, avec la mise à jour du micrologiciel d’Apple, coûte 4 700 dollars. Il est équipé d’un Intel Core i9 8950HK, de 32 giga-octets de RAM, 2 téraoctets de SSD, et d’une carte graphique AMD Radeon 560X.

Le Razer Stealth testé, 2 600 dollars, est équipé d’un Intel Core i7 8750H, de 16 Go de RAM, 512 Go SSD et d’une carte graphique NVIDIA GeForce 1070 Max Q.

Le Dell XPS 15 testé coûte 1 550 dollars, est équipé du même Core i7 que le Razer, 16 Go RAM, 256 Go SSD, et d’une carte graphique NVIDIA GeForce 1050 Ti Max Q.

Sur Cinebench R15, le Dell obtient un score de 1 200, le Razer de 1 144, et l’Apple de 995. En d’autres termes, le Dell, trois fois moins cher que le MacBook, affiche un résultat 20 % supérieur à celui du Mac.

Sur Corona, un autre logiciel de rendu 3D, les résultats sont similaires : 2,336,850 pour le Mac, 2,519,680 pour le Razer, et 2,630,400 pour le Dell.

Sur LuxMark 3.1, avec le mode où seul le processeur est exploité (et non la carte graphique), le MBP obtient un score de 600, le Dell 645 et le Razer 659. Alors qu’on s’attendrait à ce que le Core i9 soit nettement plus rapide que le Core i7, une option facturée 340 euros par Apple, le Razer est 10 % plus rapide que le MBP.

Blender en mode processeur seul est le seul test où le MBP est plus rapide : 419 s, contre 485 pour le Razer et 493 pour le Dell, ce qui s’explique par le code âgé de ce logiciel open source, qui est plus lent sous Windows 10 qu’il ne l’est sous Windows 7.

Si l’on teste Blender en mode GPU, le Mac est détruit par les deux PC : 1 830 s pour le Mac, 361 pour le Dell et 181 s pour le Razer.

Un premier test d’export avec le logiciel de montage vidéo Premiere Pro, configuré là aussi pour ne pas exploiter la carte graphique, est remporté par le Dell avec 348 s, suivi du Razer avec 353 secondes, et le Mac avec 420 s, soit 20,7 % plus lent que le Dell.

Un deuxième test de Premiere Pro en autorisant l’accélération graphique amplifie la différence : le Razer nécessite 81 secondes, le Dell 90 s, et le Mac 153 s, soit près de deux fois plus lent que les PC.

On pourrait continuer de lister les autres benchmarks, mais les résultats sont à l’avenant.

Conclusion : même avec la mise à jour d’Apple, le Core i9 est une très mauvaise option pour le MacBook Pro 15, qui n’est pas adapté pour ce processeur. Il faut choisir entre un ordinateur qui est plus fin d’un milimètre que la concurrence, et les performances.

Les cartes graphiques NVIDIA état toujours nettement supérieures aux cartes AMD Radeon, les MacBook Pro ne pourront en aucun cas à se mesurer à des PC pour les logiciels qui peuvent exploiter l’accélération graphique.

Et bien sûr, le MacBook Pro est un très mauvais ordinateur pour les jeux vidéo, avec des taux d’images par seconde en général 30 à 70 % inférieurs aux PC.

Ce qui surprend, c’est le nombre de tests remportés par le moins cher des ordinateurs testés, le Dell XPS 15, même s’il est considéré depuis des années comme l’un des meilleurs ordinateurs portables sur le marché.

Sur un test de batterie par exemple, il écrase la concurrence : il peut afficher des films sur un moniteur calibré à une luminosité de 230 NITS pendant 898 minutes, contre 532 pour le Mac et 462 pour le Razer.

Articles similaires