Orange emprunte 2 milliards d’euros sur le marché obligataire à taux fixe : 800 millions à 7 ans avec un coupon de 1 %, et 1,2 milliard d’euros à 12 ans avec un coupon de 1,875 %.

L’opérateur ne fournit pas plus de détail sur l’objectif de ces emprunts, si ce n’est :

« Grâce ces émissions, Orange poursuit la politique de gestion prudente et active de son bilan. »

 


GreyOrange conclut son tour C de financement, dirigé par Mithril Capital, une entreprise de Peter Thiel, avec la levée de 140 millions de dollars.

Fondée en 2011, l’entreprise a pour vision d’automatiser entièrement les entrepôts, ce qu’elle espère être la première à réaliser dans trois ou quatre ans.

Aujourd’hui, la jeune pousse basée à Singapour commercialise deux produits : Butler, un robot transporteur pouvant déplacer des charges de 500 kg (Butler M), et 1400 kg (Butler XL), ainsi que Sorter, une unité de tri automatisée.

 


Le spécialiste des drones DJI lance Mavic 2 en deux versions : Mavic 2 Pro, avec une caméra Hasselblad, et Mavic 2 Zoom.

Le Mavic 2 Pro est équipé d’une caméra Hasselblad L1D-20c, développée en collaboration avec DJI, d’une définition de 20 mégapixels, avec une technologie exclusive qui lui permettrait d’offrir des ‘détails de couleurs époustouflants’.

Son ouverture est réglable de f/2.8 à f/11.

Le capteur CMOS d’un pouce est plus de quatre fois plus grand que celui du Mavic Pro, ce qui lui permet d’absorber beaucoup plus de lumière et d’offrir un ISO max de 12 800 au lieu de 3 200.

Les trois couleurs primaires sont codées sur 10 bits, contre 8 bits dans la plupart des drones, pour une plage dynamique étendue et la compatibilité avec 4K HDR.

Le Mavic 2 Zoom conserve un capteur 1 / 2,3 pouces de 12 mégapixels. Il est équipé d’un zoom optique x2 24-48 mm

Les deux versions du Mavic 2 ont des caméras intégrant la toute dernière technologie de nacelle à 3 axes de DJI, pour vous garantir des images stables et fluides en tout lieu et en tout temps.

 


Le numéro un mondial de la distribution Walmart lance un programme pilote de livraison du ‘dernier mile’, Spark Delivery, pour les commandes en ligne de produits frais.

Le distributeur a conclu pour cela un partenariat avec la plate-forme logistique de livraison Bringg, qui travaille un peu à la manière de Uber, i.e. avec des travailleurs indépendants plutôt que des employés.

Les clients paient 9,95 dollars la livraison, d’un montant minimal de 30 dollars. En revanche, ils ne doivent pas s’affranchir d’un abonnement annuel, contrairement à Amazon et ses Prime/Prime Now.

Walmart offre déjà la livraison à domicile de produits frais sur 50 marchés aux États-Unis, mais avec d’autres partenaires. Avec Spark Delivery, Walmart vise à remplir son objectif de desservir 100 marchés cette année, représentant 40 % des foyers américains.

 


Le Department of Justice des États-Unis accuse Park Jin Hyok, de faire partir d’un complot de piratage pour le compte du Bureau Général de Reconnaissance de la Corée du Nord.

La plainte pour délit criminel fait 127 pages.

Il est notamment accusé de faire parti du groupe Lazarus, impliqué dans la tentative de dérober 1 milliard de dollars à la Bangladesh Bank, d’avoir créé WannaCry 2.0, le virus qui a affecté plus de 230 000 ordinateurs dans 150 pays en 2017, et d’avoir lancé des cyber-attaques majeures contre des entreprises. En particulier, les attaques contre Sony Pictures Entertainment en 2014.

Le Treasury Departement a imposé des sanctions aujourd’hui contre Park et Chosun Expo Joint Venture, l’entreprise qui l’employait en Chine.

 


BMW a présenté aujourd’hui, lors de la conférence Disrupt SF’2018, son assistant personnel pour voiture nommé BMW Intelligent Personnal Assistant, mais aussi Charlie.

Il sera disponible dans 23 pays, dont la France, à partir de mars 2019.

Il permet de contrôler avec la voix toutes les fonctions habituelles de la voiture, comme la navigation ou l’air conditionné, et d’informer sur la pression des pneus, le niveau d’huile, etc.

Avec le temps, il apprendra les préférences du conducteur.

L’assistant est basé sur les technologies de Microsoft Azure. Il va intégrer un support pour Alexa d’Amazon et Cortana de Microsoft.

 


Spotify, le numéro un mondial de la diffusion de musique en continu, et toujours en recherche d’un modèle d’affaires rentable, a commencé à démarcher directement de grands artistes, sans passer par leur maison de disque, pour signer des contrats de diffusion non-exclusifs.

Ce qui énerve profondément les maisons de disque, dont l’oligopole Universal, Sony et Warner, qui contrôle près de 80 % de l’industrie.

Si Spotify insiste sur le fait qu’elle n’achète pas de droit et qu’elle ne se transforme pas en maison de disque, son initiative lui permet de développer une relation directe avec les artistes, de leur offrir des avances financières, en supprimant l’intermédiaire.

En représailles, les maisons de disques menacent de façon voilée de ne pas lui vendre certains droits, ou des droits dans certains pays comme l’Inde.

 


Masterclass conclut son tour D de financement, mené par IVP, avec la levée de 80 millions de dollars, pour un total de 130 millions de dollars depuis son lancement en 2012.

La jeune pousse de San Francisco vend des vidéos éducatives en ligne réalisées avec de célébrités comme Dustin Hoffmann pour le cinéma, Gary Kasparov pour les échecs, Annie Leibovitz pour la photographie, ou Deadmaus pour la musique électronique, pour 90 dollars le cours, ou un abonnement donnant droit à toute la bibliothèque pour 180 dollars par an.

80 % du chiffre d’affaires serait issu des abonnements annuels.

Les stars recevraient un montant garanti, et jusqu’à 25 % du chiffre d’affaires.

On ne sait pas si le modèle d’affaires fonctionne, ni si les étudiants apprennent vraiment quelque chose : les meilleurs d’une discipline en sont rarement les meilleurs professeurs.

 


AMD s’attaque aux processeurs d’entrée de gamme pour ordinateurs de bureau, avec le lancement des Athlon 200GE, 220 GE et 240 GE. AMD ne détaille que le premier : vendu 55 dollars, d’architecture Zen, il est composé de deux cœurs pour 4 fils d’exécution simultanée, d’une fréquence maximale de 3,2 GHz, de trois unités de calcul graphique, pour une dissipation thermique de 35 W.

Il est compatible avec le socket AM4, et offre jusqu’à 169 % de performances supplémentaires par rapport à un AMD A6-9500E.

Pour les professionnels, AMD annonce la deuxième génération des processeurs RYZEN, Ryzen 5 PRO 2600, Ryzen 7 Pro 2700 et Z700X, ainsi que l’Athlon Pro 200GE.

Après une très longue traversée du désert, AMD commercialise une offre crédible face à Intel sur de plus en plus de segments, grand-public, joueurs, comme serveurs.

 


Dell Technologies a publié ses résultats pour le second trimestre de son exercice 2019, se terminant au 3 août 2018. Alors que l’entreprise n’est pas cotée en Bourse, elle doit tout de même publier ses résultats financiers du fait de sa structure spéciale avec VMWare.

D’une année sur l’autre, son chiffre d’affaires augmente de 18 % à 22,9 milliards de dollars, alors que sa perte d’exploitation se contracte de 98 % à -13 millions de dollars, et sa perte nette de 38 % à -461 millions de dollars.

Des chiffres de bon augure pour le plan de son CEO de réintroduire Dell en Bourse, en rachetant son action de suivi DVMT, et pour lequel les actionnaires devront se prononcer en octobre.