Microsoft annonce  le lancement d’Azure DevOps, un service de gestion du cycle de vie d’une application.

Azure DevOps est composé de :

Azure Pipelines. Intégration et livraison continue, compatible avec n’importe quel langage, plateforme et nuage. Se connecte à GitHub (que Microsoft a racheté en juin) ou à tout entrepôt Git.

Azure Boards. Outil de suivi de travail avec tableau kanban, tableau de bord d’équipe, liste des retards, et rapports personnalisés.

Azure Artifacts. Gestion de sources de paquets de code public et privés : Maven, npm et NuGet.

Azure Repos. Entrepôt de code Git illimité, avec gestion avancée des fichiers, requêtes pull collaboratives.

Azure Test Plans. Système tout en un de tests.

Tous les services de DevOps sont ouverts et extensibles. Ils peuvent tourner dans le nuage Microsoft ou sur les infrastructures propres d’une entreprise.

Azure DevOps est gratuit pour les projets open source et pour les équipes jusqu’à 5 utilisateurs. Au-delà, il coûte de 25 euros par mois pour 10 personnes à 5 187 euros par mois pour 1 000 utilisateurs.

Azure DevOps va remplacer Visual Studio Team Services (VSTS). Les utilisateurs de VSTS seront automatiquement migrés, sans perte de fonctionnalité, et plus de possibilités.

Les urls en abc.visualstudio.com seront transformées en dev.azure.com/abc

Les utilisateurs de VSTS en local grâce à Team Foundation Server (TFS) continueront de recevoir des mises à jour. La prochaine version de TFS sera appelée Azure DevOps Server.