Orange a présenté ses résultats consolidés pour le troisième trimestre 2018.

D’une année sur l’autre, et à base comparable, son chiffre d’affaires augmente de 0,6 % à 10,3 milliards d’euros, et son EBITDA ajusté progresse de 3 % à 3,7 milliards d’euros. Ses dépenses d’investissement (hors licences) bondissent de 10,9 % à 1,8 milliard d’euros.

Son PDG Stéphane Richard commente :

« Le Groupe a confirmé sa bonne dynamique au cours de ce troisième trimestre, avec une hausse du chiffre d’affaires de +0,6 % en dépit d’une concurrence particulièrement forte dans nos marchés clés, tout en maintenant une croissance solide de notre EBITDA à +3,0 %, signe de la pertinence de notre stratégie.»

En France, l’opérateur ajoute 82 000 clients mobiles et 157 000 clients fibre, pour un total de 5,9 millions de clients très haut débit et 53,4 millions de clients 4G.

Les ventes des services facturés aux clients grand public augmentent de 0,9 % à 4,6 milliards d’euros.

En Espagne, le chiffre d’affaires augmente de 0,5 % à 1,3 milliard d’euros, et dans le reste de l’Europe, le chiffre d’affaires augmente de 1,6 % à 1,4 milliard d’euros.

Sur tous ces marchés, les ventes sont poussées par les ventes d’offres convergentes.

Le chiffre d’affaires Afrique et Moyen Orient croît de 3,7 % à 1,3 milliard d’euros, avec 57 % de clients 4G de plus qu’il y a un an.

Le chiffre d’affaires Entreprise (services professionnels) baisse de -2,2 % à 1,8 milliard d’euros, avec -11,8 % pour le mobile, -3 % pour le fixe, partiellement contrebalancé par la cyberdéfense, +16 %, et le nuage, +10 %.