Lors de son événement diffusé de New York, Apple a présenté la dernière génération du MacBook Air, du Mac mini et de l’iPad Pro.

MacBook Air

Le nouveau MacBook Air devrait ravir les clients, car c’est la première réelle mise à jour de cet ordinateur depuis trois ans.

Comme le nouveau Mac mini, le boîtier du MacBook Air est composé entièrement d’aluminium recyclé.

Son écran de 13,3 pouces passe à la qualité « Rétina » : il affiche 48 % de couleurs de plus que la génération précédente et quatre fois plus de pixels qu’un écran HD. Ses bords s’affinent nettement et ressemblent à ceux d’un écran de MacBook standard.

Il inclut deux ports USB-C compatibles Thunderbolt 3 et une prise 3,5 mm pour écouteurs. On pourra s’étonner qu’Apple ne propose qu’un Bluetooth 4.2 quand l’iPad Pro et les derniers iPhones sont compatibles avec Bluetooth 5.0.

Son clavier rétroéclairé exploite le mécanisme papillon de troisième génération d’Apple, qui, à défaut d’avoir opté pour un mécanisme standard, comme le lui demandent de nombreux consommateurs, semble limiter les difficultés persistantes caractéristiques des deux premières générations.

Il intègre une puce T2 et un lecteur d’empreintes digitales Touch ID, en faisant l’économie de la Touch Bar du MacBook Pro dont la popularité est encore à déterminer.

Sans surprise, la machine est livrée avec un processeur Intel Core de huitième génération.

Le nouveau MacBook Air, qui sera disponible à partir du 7 novembre, est proposé en deuxconfigurations :

  • Intel Core i5 bicœur jusqu’à 3,6 GHz, 8 Go de mémoire vive, 128 Go de stockage SSD à 1 349 euros ;
  • Intel Core i5 bicœur jusqu’à 3,6 GHz, 8 Go de mémoire vive, 256 Go de stockage SSD à 1 599 euros ;

La version 16 Go est facturée 240 euros de plus, et les options de stockage jusqu’à 1 500 euros de plus pour un SSD de 1,5 To.