Nintendo vient de publier ses résultats consolidés du deuxième trimestre de son exercice 2019, se terminant au 30 septembre 2018.

En glissement annuel, son chiffre d’affaires est stable à 221 milliards de yens (1,72 milliard d’euros), et son résultat d’exploitation progresse de 30 % à 30,9 milliards de yens (241 millions d’euros).

Des résultats inférieurs aux attentes des analystes financiers.

Nintendo est une entreprise de plus en plus globale : 78,7 % de ses ventes sont réalisées à l’étranger.
62,4 % de son chiffre d’affaires est généré par les ventes de la console Switch : 5 millions d’unités au premier semestre, en hausse de 17 % d’une année sur l’autre, et des 3DS, 1 million d’unités, en chute de 66 %.

Similairement, le nombre de jeux vendus sur 3DS, dans sa huitième année, est divisé par deux à 6,3 millions d’unités, alors qu’il est doublé sur Switch à 42 millions d’unités.

Les ventes dématérialisées de jeux progressent de 72 % sur Switch.

Nintendo ne change pas ses prévisions d’avril 2018 sur l’ensemble de l’année : 20 millions de consoles Switch vendues.