Lors de son événement diffusé de New York, Apple a présenté la dernière génération du MacBook Air, du Mac mini et de l’iPad Pro.

iPad Pro

Pour résumer : l’iPad Pro a reçu le traitement iPhone X : le bouton disparaît, il est remplacé par la reconnaissance faciale FaceID et les gestes de l’Ipad X.

Les bords de l’écran sont affinés et arrondis.

Le modèle 10.5 pouces en profite pour passer à un écran 11 pouces. Inversement, le modèle 12,9 pouces conserve son écran mais gagne en compacité.

Le nouveau modèle est jusqu’à 15 % plus fin et occupe jusqu’à 25 % d’espace en moins que le plus grand modèle de la génération précédente.

L’iPad Pro accueille la nouvelle puce d’Apple : A12X Bionic, produite en 7nm, composée de 10 milliards de transistors.

Elle intègre notamment un processeur à huit cœurs : 4 cœurs pour la performance et 4 pour l’efficacité énergétique. Il serait jusqu’à 35 % plus rapide que son prédécesseur en mode cœur unique, et jusqu’à 90 % en mode multicœur ; ainsi qu’un processeur graphique à 7 cœurs et une puce Neural Engine optimisée pour l’intelligence artificielle.

La tablette passe à l’USB-C, ce qui permet de la relier à un moniteur d’une définition jusqu’à 5K, tout comme de charger d’autres produits, tel qu’un iPhone. Encore une occasion manquée pour Microsoft, qui a eu l’effronterie de conserver l’USB classique sur son nouveau modèle Surface Pro.

Apple offre un nouvel Apple Pencil qui s’attache à la tablette magnétiquement et qui est rechargé sans fil. Il est compatible avec une nouvelle fonctionnalité : le double appui, à l’instar du double-clic d’une souris.

Un nouveau clavier Smart Keyboard Folio est également disponible, sans qu’Apple ne détaille ses nouveautés.

La tablette est proposée avec ou sans 4G, avec 64 Go à 1 To de stockage.

Pour la première fois, elle est assez puissante pour accueillir le vrai moteur de Photoshop (disponible en 2019) – alors que le vrai photoshop est disponible sur des tablettes PC depuis des années.

Avec cette tablette, Apple s’attaque aux PC portables avec sa série habituelle de chiffres invérifiables tous plus grotesques les uns que les autres, qui raviront les admirateurs de la marque et feront rire les autres. On a presque l’impression qu’Apple souhaiterait que ses clients abandonnent leur Mac pour un iPad Pro.

Nonobstant toutes les qualités de la tablette, on peut regretter qu’Apple ne détaille pas, comme à son habitude, la quantité de mémoire vive, et surtout que plusieurs options ne soient pas proposées, comme si tous les professionnels avaient les mêmes besoins.

Le nouvel iPad Pro sera disponible à partir du 7 novembre.

Le modèle 11 pouces coûte entre 899 euros (64 Go) et 1 899 euros (1 To, 4G), auquel on peut rajouter un Apple Pencil de deuxième génération à 135 euros et un nouveau Smart Keyboard Folio pour 11 pouces à 199 euros.

Le modèle 12,9 pouces coûte entre 1 119 euros (64 Go) et 2 119 euros, auquel on peut rajouter un Apple Pencil de deuxième génération à 135 euros et un nouveau Smart Keyboard Folio pour 12,9 pouces à 219 euros.