Le plus grand fonds d’investissement en technologie du monde, le SoftBank Vision Fund, investit deux milliards de dollars (1,75 milliard d’euros) dans Coupang, la première entreprise de commerce en ligne de la Corée du Sud.

La valeur d’entreprise après investissement sur laquelle se serait conclue la transaction serait d’environ 9 milliards de dollars (7,9 milliards d’euros).

Ce n’est pas la première fois que SoftBank investit dans la jeune pousse, fondée en 2010. En 2015, l’entreprise japonaise avait investi un milliard de dollars (880 millions d’euros) dans Coupang, un investissement récemment transféré dans le SoftBank Vision Fund avec une décote de 300 millions de dollars.

Si la croissance de Coupang a été rapide – 2,7 trillions de wons en 2017 (2,1 milliards d’euros) et 70 % de croissance espérée cette année – c’est aussi une machine à pertes : 1,9 trillion de wons (1,47 milliard d’euros) dans les cinq dernières années.

Coupang a fait le choix de se démarquer de la concurrence en bâtissant sa propre infrastructure de logistique, ce qui lui permet d’offrir un service de livraison en 24 heures.

Si le nouvel investissement du SoftBank Vision Fund peut être considéré comme une validation du modèle d’affaires de Coupang, certains se demandent combien de temps la jeune pousse pourra survivre face à des concurrents comme E-Mart et Lotte.

Les pertes ne font pas peur à SoftBank, qui est l’un des actionnaires principaux des entreprises fortement déficitaires Uber et WeWork.

D’après Statista, le secteur du commerce en ligne en Corée du Sud devrait croître de 19 milliards de dollars en 2016 à 32,6 milliards en 2021 (de 16,6 à 28,6 milliards d’euros).