L’éditeur de jeux vidéo Epic Games, qui connaît un succès incroyable depuis un an avec Fortnite, lance un nouveau projet ambitieux : un magasin virtuel de jeux vidéo pour PC et Mac, Epic Games Store, concurrent direct du numéro un du secteur, Steam de Valve.

Afin de séduire les développeurs, ce magasin ne prendra que 12 % de commission, contre 30 % pour Steam, 30 % pour Apple App Store et 5 à 20 % pour Microsoft Store.

Son CEO Tom Sweeney déclare* :

« En tant que développeur, nous avons toujours recherché une plate-forme financièrement avantageuse qui nous connecte directement avec nos joueurs. Grâce au succès de Fortnite, nous l’avons désormais et nous sommes prêts à la partager avec d’autres développeurs. »

Si Steam est le magasin virtuel dominant sur PC, Epic Games est lié à de nombreux studios et développeurs de jeux avec son moteur de jeu Unreal Engine, qu’elle facture 5 % des ventes d’un jeu.

Epic Games renonce à ce partage des revenus pour tout jeu construit avec Unreal Engine vendu sur l’Epic Games Store. Un argument de poids pour les développeurs, qui pourrait menacer les autres moteurs de jeux comme Unity.

À court terme, Steam peut compter sur sa renommée et sur ses clients : les achats sont liés à la plateforme, ce qui n’incite pas à aller voir ailleurs.

Steam ne s’y trompe pas, et vient d’annoncer de nouvelles concessions aux développeurs :

La commission de 30 % ne s’applique plus que jusqu’à 10 millions de dollars de vente ; elle baisse alors à 25 % entre 10 et 50 millions de dollars ; puis à 20 % pour toute vente au-delà.

 

* Traduction: Le Diligent