Graphcore, un concepteur de processeurs dédiés à l’intelligence artificielle, a conclu son tour D de financement avec la levée de 200 millions de dollars (176 millions d’euros) sur la base d’une valeur d’entreprise de 1,7 milliard (1,5 milliard d’euros) de dollars post-investissement.

Le tour a été mené conjointement par Atomico et Sofina. Ont participé les investisseurs historiques Amadeus Capital Partners, Robert Bosch Venture Capital, C4 Ventures, Dell Technologies Capital, Draper Esprit, Foundation Capital, Pitango, Samsung et Sequoia Capital, ainsi que les nouveaux entrants Merian Global Investors, BMW et Microsoft.

Au total, la jeune pousse anglaise, fondée en 2016, a levé 300 millions de dollars (264 millions d’euros).

Avec les nouveaux fonds, Graphcore compte recruter de nombreux ingénieurs pour son siège à Bristol, ses bureaux à Londres, Oslo et Palo Alto, et ses nouveaux bureaux de Pékin et Hsinchu.

 

Son processeur, nommé Intelligence Processing Unit ou IPU, a été conçu pour des charges de travail d’intelligence artificielle, en mettant la priorité sur des calculs massivement parallèles, basse précision, en virgule flottante.

L’entreprise a développé Poplar, un cadre applicatif en c ++ pour la programmation de graphes, qui s’interface avec les cadres applicatifs de l’apprentissage automatique comme Tensorflow et MXNet.

L’IPU a donc vocation à remplacer les GPU, une tâche difficile puisque ceux-ci sont omniprésents dans les nuages comme dans les laboratoires de recherche.