Pour le quatrième trimestre 2018, Samsung Electronics prévoit un chiffre d’affaires de 59 trillions de wons (45,75 milliards d’euros) et un résultat d’exploitation d’environ 10,8 trillions de wons (8,38 milliards d’euros).

Des résultats en forte baisse sur le trimestre précédent comme sur la même période 2017 : -10,5 % de chiffre d’affaires et – 28,7 % de résultat d’exploitation.

La prévision du résultat d’exploitation est aussi inférieure au consensus des analystes financiers : 13,2 trillions de wons.

Samsung publie ses prévisions à chaque trimestre, suivies dans le même mois des résultats définitifs et des explications. Exceptionnellement, la prévision est accompagnée ici d’un commentaire.

La cause principale de cette tendance à la baisse serait la faible demande en puces électroniques.

Une demande sans doute affectée par Apple, qui, dans une rare lettre à ses actionnaires au début de l’année, a annoncé que ses résultats trimestriels seraient inférieurs de plus de 10 % à sa prévision d’il y a 60 jours, citant la faible demande en Chine.

Même des vendeurs chinois d’ordiphones de second plan ont vu leurs ventes en Chine s’effondrer.

On sait également que Samsung a tenté cette année, avec les Galaxy S9 et S9 Plus, de jouer la carte de l’augmentation tarifaire pour contrecarrer la demande en baisse, comme Apple, avec des résultats désastreux la forçant à brader ses ordiphones haut de gamme au dernier trimestre.

Les ventes aux centres de données, qui représentent 30 % des ventes de mémoire vive de Samsung contre 5 % il y a cinq ans, sont plus faibles qu’attendues.

Le cours de l’action Samsung est en baisse de 1,7 % à la clôture, et de 24 % sur un an, dans un contexte global de baisse des cours des actions d’entreprises de technologies, surtout au quatrième trimestre 2018.