Microsoft a publié les résultats du deuxième trimestre de son exercice 2019, se terminant au 31 décembre 2018.

En glissement annuel, son chiffre d’affaires a augmenté de 12 % à 32,5 milliards de dollars (28,3 milliards d’euros), ce qui est légèrement inférieur aux attentes des analystes financiers, et son résultat d’exploitation a crû de 18 % à milliards de dollars (8,9 milliards d’euros), ce qui est légèrement supérieur aux attentes.

Dans le détail :

Le chiffre d’affaires de Productivity and Business Processes augmente de 13 % à 10,1 milliards de dollars (8,8 milliards d’euros) :

  • Les ventes aux entreprises d’Office et des services dans le nuage augmentent de 11 %, poussées par les ventes Office 365 en hausse de 34 % ;
  • Les ventes aux particuliers d’Office et des services dans le nuage augmentent de 1 %, avec 33 millions d’abonnés ;
  • Les ventes de LinkedIn augmentent de 29 %, et celles de Dynamics de 17 %, ces dernières étant poussées par les revenus Dynamics 365, en hausse de 51 %.

Le chiffre d’affaires Intelligent Cloud progresse de 20 % à 9,4 milliards de dollars (8,2 milliards d’euros) :

  • Les ventes de produits Serveurs et services associés dans le nuage s’accroissent de 24 %, poussées par une croissance d’Azure de 76 %.
  • Le chiffre d’affaires des services aux grandes entreprises augmente de 6 %.

Le chiffre d’affaires de More Personal Computing augmente de 7 % à 13 milliards de dollars (11,3 milliards d’euros) :

  • Les ventes de licences OEM de Windows déclinent de 5 % ;
  • Les ventes aux entreprises de Windows et services associés dans le nuage augmentent de 13 % ;
  • Les ventes de jeux vidéo progressent de 8 %, poussées par les ventes de jeux pour Xbox et services associés de 31 % ;
  • Les revenus de la publicité Search sont en hausse de 14 % hors coûts d’acquisition de trafic ;
  • Les ventes de la gamme Surface s’accroissent de 39 %.