Apple s’est excusée aujourd’hui, ce qui est rarissime, à propos du bogue massif de sécurité de FaceTime, qui permet à des tiers d’espionner des gens.

Un correctif, qui devait être publié cette semaine, le sera finalement la semaine prochaine.

Apple attribue le mérite à la famille d’un garçon de 14 ans, qui a découvert le problème et en a informé l’entreprise. Il semble toutefois que celle-ci n’ait pas réagi immédiatement, et ait attendu que le bogue devienne viral.

La mère affirme que son garçon a découvert la faille de sécurité en menant un appel de groupe sur FaceTime. La mère a alors informé Apple, qui, comme à son habitude, n’a pas daigné répondre.

Voici la traduction* du communiqué :

Nous avons corrigé sur les serveurs Apple le bogue de sécurité des appels de groupe sur FaceTime et nous mettrons à jour la fonctionnalité pour les utilisateurs la semaine prochaine. Nous remercions la famille Thompson d’avoir signalé le bogue. Nous nous excusons sincèrement auprès de nos clients préoccupés par ce problème de sécurité. Nous apprécions la patience de chacun alors que nous terminons ce processus.

Nous tenons à assurer nos clients que dès que l’équipe d’ingénierie a reçu les informations permettait de répliquer le bogue, elle a rapidement désactivé les appels de groupe de FaceTime et commencé à travailler sur le correctif. Nous nous sommes engagés à améliorer le processus de réception et de remontée de ces rapports afin de les envoyer le plus rapidement possible aux bonnes personnes. Nous prenons très au sérieux la sécurité de nos produits et nous nous engageons à continuer de mériter la confiance que les clients Apple placent en nous.

 

* Traduction: Le Diligent