Airbus annonce l’abandon de l’A380, l’avion commercial le plus grand en circulation.

Les dernières livraisons seront effectuées en 2021.

Emirates, son premier client, réduit ses commandes de 53 à 14 A380. Emirates indique séparément qu’elle a commandé en plus 40 A330neo-900 et 30 A350-900, pour un total de 21,4 milliards de dollars (19,0 milliards d’euros) au prix catalogue.

Tom Enders, CEO d’Airbus sur le départ, et dont c’est sans doute la dernière décision majeure, déclare :

« La conséquence de cette décision est que notre carnet de commandes n’est plus suffisant pour nous permettre de maintenir la production de l’A380, et ce, malgré tous nos efforts de ventes auprès d’autres compagnies ces dernières années. Cela mettra un terme aux livraisons d’A380 en 2021 »

Airbus doit encore produire 3 A380 pour la compagnie aérienne ANA.

Airbus va engager des discussions avec ses partenaires sociaux concernant les 3 000 à 3 500 postes affectés par cette décision.

Le A380 est un avion quadrimoteur iconique, à deux étages, pouvant accueillir jusqu’à 577 passagers, positionné comme un concurrent du Boing 777, conçu pour les vols long-courrier. Le volume de la cabine permettait d’offrir une expérience unique aux passagers.

Plus de 190 millions de passagers l’ont emprunté depuis son premier vol en 2005.

Son manque de succès commercial s’explique sans doute par son retard, à cause de problèmes d’ailes, par la nécessité d’adapter les aéroports à sa taille gigantesque.

Séparément, Airbus a présenté ses résultats 2018 : 64 milliards d’euros de chiffre d’affaires, en hausse de 8 % sur 2017, et EBIT de 5 milliards d’euros, en augmentation de 89 %.