Malt, une jeune pousse parisienne qui a développé une place de marché pour les travailleurs indépendants, conclut son tour de série B de financement avec la levée de 25 millions d’euros, auprès de Idinvest et de ses investisseurs historiques ISAI et Serena.

Au total, Malt a levé 32 millions d’euros depuis sa fondation par Vincent Huguet, CEO, et Hugo Lassière, CTO, en 2013, sous le nom Hopwork.

L’entreprise revendique 100 000 freelances et 15 000 clients – respectivement 80 000 et 10 000 clients selon sa page web – dont 70 % des entreprises du CAC 40.

La commission de Malt côté des travailleurs indépendants s’élève à 10 % HT, 12 % TTC pour les autoentrepreneurs pendant les trois premiers mois de relation, pour 5 % HT ou 6 % TTC.

La commission de Malt côté client s’élève à 5 % HT pour la prestation Malt Prime, et 7 % pour Malt Corporate, la deuxième offre se distinguant surtout par le paiement à 45 jours et une intégration au système d’approvisionnement électronique (coûts d’intégration à prévoir).

Les nouveaux fonds doivent servir à consolider ses deux marchés, France et en Espagne, et à se lancer en Allemagne et aux Pays-Bas. Son effectif, surtout parisien, devrait passer de 100 à 200 collaborateurs.

Malt ambitionne de devenir le numéro un européen de la mise en relation des travailleurs indépendants et des entreprises d’ici cinq ans, avec un déploiement dans dix pays et plus d’un milliard de volume d’affaires.