En ce qui concerne la géolocalisation, Google n’offre que deux options d’autorisation par application : oui ou non.

Ce qui n’est sans doute pas évident, c’est que lorsqu’on accorde un accès aux informations de géolocalisation à une application, elle les reçoit en permanence, même quand elle n’est pas utilisée.

En comparaison, iOS propose trois options : jamais, toujours, uniquement quand l’application est lancée.

Facebook a décidé d’émuler cette troisième possibilité dans son application Android.

Si la géolocalisation est autorisée pour Facebook, Une nouvelle option apparaîtra : géolocalisation en tâche de fonds, i.e. quand l’application n’est pas lancée par l’utilisateur.

En désactivant cette option, Facebook ne récupérera pas les données de géolocalisation d’Android quand l’application n’est pas lancée.

Pour la protection de la vie privée, il est fortement recommandé de ne pas donner d’accès à ses informations de géolocalisation à Facebook.

Pour les personnes qui utilisent des fonctionnalités telles que ‘les amis autour de moi’, désactiver la nouvelle option, ce qui revient à envoyer en continu la localisation, mais uniquement quand l’application est en marche, est un moindre mal.

Facebook va envoyer un avertissement aux utilisateurs de Facebook sur Android qui ont, par le passé, activé l’historique de localisation, les informant de la nouvelle option.

Bien que rien n’ait changé pour iOS, Facebook enverra aussi le même avertissement aux utilisateurs de Facebook sur iOS qui ont, par le passé, activé l’historique de localisation.

Si cette nouvelle option est fort louable, les avertissements montrent l’intention du réseau social: inciter les personnes qui ont supprimé l’autorisation de Facebook d’accéder en continu aux informations de localisation à la restaurer, ne serait-ce que partiellement.