Mozilla a lancé une plateforme pour objets connectés (IoT), Project Things, il y a deux ans, basée sur le travail de standardisation en cours Web of Things du W3C, dont la mission est de réduire la fragmentation IoT.

Aujourd’hui, Mozilla, plus connue pour son navigateur Firefox, relance sa plateforme sous le nom Mozilla WebThings.

C’est une plateforme ouverte de surveillance et de contrôle d’appareils sur le web, comprenant :

WebThings Gateway, une distribution logicielle pour les passerelles des maisons intelligentes, orientée vie privée, sécurité et interopérabilité ;

WebThings Framework, une collection de composants logiciels réutilisables pour aider les développeurs à construire leurs propres Web Things, avec des librairies pour Node.js, Python, MicroPython, Java, Rust et Arduino.

Les nouveautés de la version 0.8 de WebThings Gateway sont :

  • Logs, pour la journalisation des données des objets connectés d’une maison intelligente, et leur visualisation avec des graphiques interactifs ;
  • Alarms, qui permet de définir des alarmes pour des appareils comme les détecteurs de fumées ou les systèmes d’alarmes, et de définir des règles de notification si une alarme est déclenchée quand on n’est pas à la maison ;
  • Améliorations liées au réseau : on peut désormais passer d’un réseau Wi-Fi à un autre en reconfigurant la passerelle via l’interface web.

Enfin, Mozilla annonce travailler à une version de WebThings Gateway basé sur OpenWrt, une distribution Linux spécialisée pour remplacer le micrologiciel d’un routeur grand public. On pourrait donc avoir un appareil qui est à la fois un routeur Wi-Fi et une passerelle Web Things. Mozilla promet des annonces dans les prochaines semaines.

Les projets sont documentés sur le site Mozilla IoT.