Europol annonce le démantèlement d’une organisation criminelle espagnole qui fournissait un service à grande échelle de blanchiment de cryptomonnaie à d’autres organisations criminelles.

Europol a soutenu la Garde Civile espagnole, qui a arrêté 8 personnes et en a inculpé 8 autres pour leur implication dans le réseau de blanchiment.

Elle a saisi onze voitures, 16 800 €, 200 plants de cannabis, deux distributeurs de cryptomonnaie, des ordinateurs, des appareils et d’autres documents pertinents.

Les autorités espagnoles ont aussi bloqué quatre portefeuilles électroniques ‘froids’et 20 ‘chauds’sur lesquels étaient transférés 9 millions d’euros, ainsi que plusieurs comptes en banque.

L’organisation blanchissait l’argent de ses clients criminels en transformant leurs liquidités en cryptomonnaie.

Les liquidités étaient récupérées par des transporteurs, suivies de techniques d’évasion avant d’être déposés sur différents comptes en banques controllé par l’organisation.

Les fonds étaient alors déplacés plusieurs fois de comptes, avant d’être échangés contre des cryptomonnaie.

L’organisation aurait reçu de larges virements d’entreprises contrôlées par des gangs, qui recevaient en échanges des cryptomonnaie sur leurs plateformes d’échange.

L’opération fait suite à l’opération Guatuazo, également soutenue par Interpol, durant laquelle 23 personnes furent interpellées durant l’été 2018 en Espagne et en Colombie.