Google vient de publier les spécifications techniques de ses Google Glass Enterprise Edition 2, ses lunettes de réalité augmentée qui permettent de voir en surimpression des informations de l’œil droit.

Elles intègrent un système sur une puce à quatre cœurs de Qualcomm XR1 en 10 nm, cadencé à 1,7 GHz, 3 Go de mémoire, 32 Go de stockage eMMC, un modem Bluetooth & Wi-Fi ac à une seule antenne. Elles sont donc bien plus véloces que la génération précédente.

La caméra possède une définition de 8 mégapixels, contre 5 MP pour la version précédente, avec un champ de vue de 80 degrés.

L’écran intégré n’aurait pas changé, avec une définition de seulement 640 x 360 pixels.

Les lunettes intègrent également trois microphones, une prise USB type C pour la charge et pour l’échange de données, et une batterie de 820 mAh, le tout piloté par Android Oreo (Android 8.1).

Une paire de lunettes est vendue 999 dollars HT par Google, soit 500 dollars de moins que la première génération. Les autres distributeurs sont libres de fixer les prix de vente et les conditions de financement de leurs offres.

Google affirme que le développement d’application est simplifié, car il s’appuie sur Android et des interfaces de programmation connues.

La compatibilité avec Android Enterprise Mobile Device Management facilitera la gestion du parc.

D’abord destiné au grand public (édition « Explorateur »), Google Glass fut un échec complet, du fait du danger qu’il représentait pour la vie d’autrui, du coût prohibitif qui le réservait à une minorité de riches geeks, surnommés Glassholes, et de l’allure qu’il conférait à ses porteurs.

Le produit connut une nouvelle jeunesse quand Google le transforma en outil professionnel, avec un succès certain, dans la logistique et la fabrication par exemple, même si limité du point de vue du chiffre d’affaires.

Son ambition est que cela change : les lunettes ne font plus partie de la division X d’Alphabet, en charge des Moonshots (paris sur l’avenir), mais de la gamme standard de produits de Google.

On peut regretter que le marché n’offre pas d’alternative médiane aux Google Glass Enterprise Edition 2 en entrée de gamme, et à Microsoft HoloLens 2, un produit largement supérieur, et bien plus cher : 3 500 dollars.