PayFIt, une jeune pousse française qui se dit leader de la gestion de la paie et des solutions RH pour les PME, vient de conclure un tour de table avec la levée de 70 millions d’euros.

Eurazeo Growth est le chef de file du tour de table avec 35 millions d’euros, l’autre moitié des nouveaux fonds provenant de Bpifrance et des partenaires historiques de la société, Accel, Frst et Xavier Niel.

Lancée en 2016 par Firmin Zocchetto, Ghislain de Fontenay et Florian Fournier, PayFit ambitionne, via un logiciel en tant que service (SaaS), de faciliter la gestion de la paie et des ressources humaines pour les PME européennes. La numérisation de cette tâche administrative permet aux employés de se concentrer sur l’essentiel, i.e. l’humain.

L’entreprise compte 3 000 clients en France, Allemagne, Espagne et Royaume-Uni, ainsi que 300 employés.

PayFit compte doubler ses objectifs en 2020, grâce à cette levée de fonds, afin de poursuivre sa croissance internationale, notamment en Italie.

Ainsi que de développer de nouveaux modules pour sa solution.

Actuellement, l’outil couvre la paie, les tableaux de bord personnels, les congés et absences, les notes de frais, le suivi du temps de travail, les  organigrammes et droits, et l’accueil des nouveaux employés.

PayFit a développé son propre langage de programmation, JetLang, qui lui permet d’adapter sa solution aux différentes législations.

D’après son site, PayFit ne possède aucune infrastructure informatique et se repose entièrement sur AWS Paris. Elle ambitionne de se conformer à la norme ISO 27001 sur les exigences relatives aux systèmes de gestion de la sécurité des informations.