Résutats

Le cours de l’action d’Ubisoft Entertainment est actuellement en hausse de près de 5 % à 77 € sur Euronext, à la suite de l’annonce de son chiffre d’affaires du premier trimestre de son exercice 2019-20, clos le 30 juin 2019.

Il s’élève à 363,4 millions d’euros, en baisse d’une année sur l’autre de 9,2 %, et ses net bookings*, un indicateur pas strictement comptable qui exclut en particulier les services différés, chute de 17,6 % à 314,2 millions d’euros.

Malgré cela, ces deux indicateurs sont supérieurs aux prévisions internes d’Ubisoft.

 

Répartition géographique des net bookings
Région Net Bookings
Europe 33 %
Amérique du Nord 46 %
Reste du monde 21 %

 

Répartition des net bookings par plateforme
Plateforme Net Bookings
PlayStation 4 31 %
Xbox One 18 %
PC 34 %
Switch 5 %
Mobile 7 %
Autres 5 %

Prévisions

Pour le deuxième trimestre, Ubisoft vise des net bookings d’environ 310 millions d’euros, en baisse de 15 %.

Pour l’ensemble de l’exercice 2019-20, Ubisoft confirme ses objectifs :

  • Net bookings d’environ 2 185 M€
  • Résultat opérationnel non-IFRS d’environ 480 M€

Yves Guillemot, son PDG, déclare :

« Notre net bookings du premier trimestre est sensiblement supérieur à notre objectif, grâce à une très bonne performance de nos jeux – et notamment de Rainbow Six Siege et d’Assassin’s Creed Odyssey – avec une très forte croissance de l’investissement récurrent des joueurs sur PC et consoles portée par des taux d’engagement par joueur records. En complément de ce très bon début d’année, l’accueil positif de nos jeux à l’E3 a conforté nos anticipations pour l’exercice. Ghost Recon Breakpoint a bénéficié d’une forte visibilité auprès des créateurs de contenus et de taux records d’appréciation parmi tous les jeux de l’E3. Watch Dogs : Legion a fait une grande impression grâce à son gameplay innovant et permet à la franchise d’être de retour au premier plan. Notre line-up de jeux pour l’exercice en cours, comprenant également Rainbow Six Quarantine et Gods & Monsters, est l’un des plus solides de ces 5 derniers exercices. Sur les prochaines années, Ubisoft est idéalement positionnée pour saisir les nombreuses opportunités de création de valeur et ainsi générer une forte croissance de ses revenus et une nouvelle progression de sa rentabilité. »

 

* Le net bookings correspond au chiffre d’affaires historique (chiffre d’affaires excluant les impacts liés à l’application de la norme IFRS15)

Le résultat opérationnel non-IFRS, calculé sur la base du net bookings, correspond au résultat opérationnel sous déduction des éléments suivants :

– Rémunérations payées en actions dans le cadre des plans d’attribution d’actions gratuite, plans d’épargne groupe et options de souscription et/ou d’achat d’actions ;

– Dépréciation des actifs incorporels acquis à durée de vie indéfinie ;

– Résultat non opérationnel lié à une restructuration dans l’organisation du groupe.