Etsy annonce la signature d’un accord définitif avec Reverb Holdings portant sur l’acquisition de cette dernière pour 275 millions de dollars (245 millions d’euros), une transaction entièrement en numéraire, et un montant sujet à conditions.

Reverb est une place de marché pour les instruments de musique, nouveaux comme d’occasion. L’industrie des instruments de musique serait unique en cela que les instruments seraient souvent achetés et vendus plusieurs fois.

L’une des valeurs de Reverb serait d’avoir apporté une dimension globale à des ventes restées le plus souvent régionales, apportant plus de choix aux clients et aux musiciens. La plupart de ses utilisateurs seraient à la fois acheteurs et vendeurs sur la plateforme.

Fondée en 2013, cette jeune pousse a reçu jusqu’ici 50 millions de dollars de financement, notamment de Max Levchin, fondateur de Paypal, et d’Adam Bain, ancien directeur opérationnel de Twitter.

Etsy, qui est une place de marché globale pour les objets artisanaux, a le vent en poupe : le cours de son action a plus que doublé l’an dernier.

Pour la directrice financière d’Etsy, Reverb est une belle acquisition au bon prix.

Reverb restera une entité indépendante après l’acquisition, mais Etsy espère des synergies dans les améliorations de leurs moteurs de recherche, des processus de vente et d’achat simplifiés, et des développements d’une marque globale et d’une communauté globale d’utilisateurs.

La concurrence de Reverb est constituée des boutiques traditionnelles de musique, des grands sites de commerce en ligne comme Thomann, Woodbrass ou Streetwater, des sites de musique comme Audionfanzine ou gearslutz, qui offrent leurs propres petites annonces ainsi que des liens avec d’autres places de marché comme eBay et des autres places de marchés ou sites de petites annonces comme leboncoin.